Aventures littéraires·Parlons livres

Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu

imageEditions Fayards, 2015. 271 pages.

MA NOTE : 9/10

Synopsis:

C’est l’histoire d’un médecin malheureux, qui ne se rappelle plus comment soigner depuis que sa femme est partie. Il a décidé de mettre fin à ses jours le soir même.
En se jetant dans un taxi pour régler quelques affaires à l’hôpital, il fait la connaissance de sa mystérieuse conductrice : une vieille dame excentrique capable de deviner quand les gens vont mourir, juste en les regardant dans les yeux. Pour convaincre le Docteur de revenir sur sa décision, elle exige sept jours durant lesquels il devra se soumettre à toutes ses fantaisies.
Le compte à rebours est lancé jusqu’à l’échéance finale. Qui gagnera du désespoir ou de la joie de vivre ? Que s’est-il passé dans la vie de cet homme pour qu’il en arrive là ? Qu’a vécu cette femme pour qu’elle prenne aussi violemment le parti de la vie et du bonheur ?
Avec une poésie joyeuse et une grande émotion, Baptiste Beaulieu imagine une merveilleuse rencontre entre deux êtres qui cherchent à réenchanter le monde.

Mon avis

Absolument fan de Baptiste Beaulieu depuis la découverte de son blog, j’étais impatiente de lire le deuxième livre de ce médecin-écrivain bourré de talent (d’ailleurs mon livre est dédicacé, ouais ouais! ) et je n’ai pas été déçue : cette histoire c’est tout simplement un concentré d’humanité, d’espoir, d’amour et de vie. Le genre de bouquins qu’on referme en se disant « Wouah! ».

Les personnages sont terriblement attendrissants, en particulier Sarah, la vieille dame. Excentrique et pourvue d’un humour on ne peut plus décalé, elle nous fait rire souvent et nous émeut quelques fois. Ce personnage c’est une bouffée de bonheur qui nous ferait presque oublier le thème principal, pourtant dramatique, de l’histoire. Sarah on s’y attache, on l’aime comme une tante qu’on aurait tous voulu avoir.

Du côté de l’écriture il n’y a rien à redire, si ce n’est que c’est beau. Un style fluide qui nous en met plein les yeux en nous délivrant, sans prévenir, de très jolies phrases telles que « Ne craignez pas la tristesse, mon petit, elle est la trace éclatante que quelque chose de beau a existé! » ou encore « Il n’y a pas d’étrangers en ce monde, seulement des amis qui s’ignorent encore. »

Un médecin suicidaire qu’une vieille dame tente de sauver de lui-même : l’histoire est originale et plus encore, ELLE FAIT DU BIEN parce qu’elle rappelle à quel point c’est beau, d’être en vie. Ce livre de Baptiste Beaulieu c’est une leçon, sans prétention, sur la vie et sur l’humain.

PS: Au fait, la pagination est décroissante pour illustrer le compte à rebours avant la fin d’une vie. Et ça c’est vachement originale!

Extrait

« -Je ne veux pas être sauvé, je veux vous payer, sortir de cette voiture et ne plus jamais vous revoir, voilà ce que je veux.

-Et moi, j’ai envie d’un lynx comme animal de compagnie! Dans la vie, on n’a pas toujours ce qu’on veut, mon petit.

Alors qu’il attrapait la poignée, elle jeta son bras squelettique pour lui barrer la sortie :

-La meilleure amie que j’aie jamais eue disait toujours : « Dans la vie, quand on vous tend une main, on la saisit sans poser de question. » « 

Baptiste Beaulieu

002848733Médecin généraliste âgé de 29 ans, Baptiste Beaulieu est l’auteur d’un premier livre remarqué, Alors voilà, les 1001 vies des Urgences (Fayard 2013 ; Livre de poche, 2015), qui a connu un très beau succès de librairie et a été traduit en douze langues. Son blog « Alors voilà » compte plus de 5 millions de visiteurs.

Ce blog c’est un bijou : par des anecdotes médicales parfois tristes, parfois drôles mais toujours incroyablement humaines, Baptiste offre une vision différente du monde médicale. Son objectif est clairement énoncé : réconcilier soignants et soignés . Mais plus encore, il redonne foie en l’humanité à ceux qui l’ont perdue (je vous ordonne de cliquer sur le lien de son blog, vous me remercierez plus tard).



Et vous? Connaissiez-vous déjà cet auteur ?

8 commentaires sur “Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu

    1. Je l’ai aussi dans ma PAL mais je ne l’ai pas encore lu (j’ai lu presque tous les articles du blog et comme Alors voilà reprend plein de ces anecdotes…. j’attends d’avoir oublié 😉 )

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s